Aller au contenu

Grève à la société des alcools de l’Ontario (LCBO)

Les 600 magasins d’alcool de la société des alcools de l’Ontario, la LCBO, sont fermés.

Les employés syndiqués des magasins ont déclenché une grève.

Toutefois, la direction de la LCBO assure que les consommateurs peuvent continuer à faire des achats en ligne.  Les livraisons à domicile sont même gratuites.

De plus, la LCBO continuera à alimenter plus de 2300 commerces privés qui vendent du vin, de la bière et des spiritueux.

«Une grève à la LCBO n’a pas d’impact sur les quelque 2 300 points de vente au détail privés à travers la province, notamment la vente par l’intermédiaire des Comptoirs express LCBO, des épiceries agréées, des magasins The Beer Store, des établissements vinicoles, des brasseries, des cidreries et des distilleries, ainsi que des bars et restaurants.» (Communiqué de la LCBO) juillet 2024.

Depuis le début de la pandémie, tous les restaurants et les bars qui ont un permis d’alcool peuvent en vendre pour apporter. Ainsi chaque restaurant ou bar de la province peut agir comme un magasin d’alcool.

Dans 14 jours, la LCBO ouvrira une trentaine de succursales les vendredis, samedis et dimanches.

Les 9000 employés syndiqués s’opposent à l’accroissement des ventes d’alcool dans les épiceries. Ils craignent de perdre leur emploi. Selon le syndicat, la plupart (70%) des employés de la LCBO sont des temporaires.

«Tout au long des négociations, le syndicat a proposé un plan alternatif au programme « de l’alcool en vente partout » du premier ministre Doug Ford et a indiqué clairement à M. Ford et à la LCBO que nous étions prêts à faire grève pour cela.» (Communiqué du syndicat)

En effet, le gouvernement de l’Ontario accroit le nombre de magasins privés qui peuvent vendre de l’alcool.  Il y a actuellement quelques centaines d’épiceries qui peuvent vendre de l’alcool dans la province. Ils seront plusieurs milliers dans les prochains mois.

«D’ici à la fin octobre 2024, tous les dépanneurs, épiceries et grandes surfaces de l’Ontario pourront vendre de la bière, du cidre, du vin et des prêts à boire, s’ils le souhaitent.» (Communiqué du gouvernement de l’Ontario), mai 2024.

Ainsi, le nombre de points de vente de produits de l’alcool pourrait atteindre le nombre de 8000 en Ontario d’ici quelques mois, selon le gouvernement de la province.

Le gouvernement de l’Ontario a décidé de mettre fin complètement au monopole du commerce de détail de l’alcool. La LCBO continuera de fonctionner comme grossiste et détaillant et conservera le monopole sur certains spiritueux.

Voir aussi notre texte Du vin dans les épiceries en Ontario

Étiquettes: