Aller au contenu

Plus la proportion de vin est élevée dans la consommation totale d’alcool, moins il y a d’accidents mortels

Le type d’alcool consommé à une incidence sur le nombre d’accidents mortels sur les routes.

Une étude statistique menée aux États-Unis tend à démontrer que le type d’alcool a un effet sur le taux de mortalité sur les routes.

Quatre chercheurs du American Association of Wine Economist ont relevé les taux d’accidents mortels dans tous les États américains et les ont comparés à la consommation de vin, bière et spiritueux.

Ils ont constaté que dans les États où le niveau d’alcool est le plus élevé, les accidents mortels le sont aussi. Cependant, l’étude révèle que plus la part de vin est élevée dans cette consommation totale d’alcool, moins il y a d’accidents mortels sur les routes.

«Notably, states with higher consumption shares of beer and spirits have higher traffic fatality rates, and therefore states with a higher consumption share of wine have lower traffic fatality rates.»  

Autrement dit, dans les États où l’alcool consommé est surtout du vin, le taux de mortalité est moins élevé. Par contre, là où on consomme surtout de la bière et des spiritueux, le nombre de morts sur les routes est plus élevé.

Donc, le type d’alcool consommé aurait une incidence sur le nombre d’accidents mortels.

La bière serait plus souvent responsable des accidents de la route que le vin.

«Overall, these results indicate that an increase in beer and spirit consumption, as a share of total alcohol consumption, increases traffic fatalities whereas an increase in wine consumption as a share of total alcohol consumption decreases traffic fatalities

En résumé, ces chercheurs ont découvert que statistiquement plus la proportion de vin est élevée dans la consommation totale d’alcool, moins il y a d’accidents mortels.

Les États dont la consommation relative de vin est la plus élevée, Rhode Island, Massachusetts, New York, New Jersey et Connecticut ont relativement moins d’accidents mortels. Par contre les États où il y a plus de morts sur les routes sont aussi ceux où la consommation de vin est moindre que celle de la bière et des spiritueux, soit le Nouveau-Mexique, le Wyoming, le Minnesota, le Montana, la Caroline du Sud, l’Alabama et l’Arizona.

 Regulating the availability of beer, wine, and spirits in grocery stores: Beverage-specific effects on prices, consumption, and traffic fatalities (Document PDF de 31 pages) American Association of Wine Economists, Décembre 2011.